Les relations entre Cyril Hanouna et Arthur ne sont pas sur le point de se calmer. Un ultimatum du présentateur de TF1 relancée la guerre.

En effet, ce soir, dans le contexte de Touche pas à mon poste, son rendez-vous quasi quotidien sur C8, Cyril Hanouna a attesté les pressions reçues par les avocats de son adversaire de TF1.

En fait, le motif des ultimatums sont indiqués. « Je suis là mais sachez que je prends des risques minute après minute », a-t-il précisé, fustigeant la menace des conseillers du présentateurs de Vendredi tout est permis.

Alors, celui qui aurait quitté Emilie, sa copine s’est vue interdire la proposition des images de District Z. Une pratique prohibée. En fait, Nicolas Pernikoff, qui travaille comme chroniqueur, souligne que cette menace est illégale. « » Il n’y a pas de possibilité d’interdire de rediffuser des images à partir du moment où se sont des extraits », a-t-il précisé.

Par ailleurs, Cyril Hanouna parle même d’une invention des lois. En effet, le présentateur de C8 a ensuite établi une liste des questions traitées dans son programmes, des interrogations qui énervent son adversaire de TF1. « Pourquoi certains accusent District Z de plagiat ? Qu’est allé faire Denis Brogniart dans cette galère ? Le casting était-il à la hauteur des attentes ? Arthur est-il un ’seumer’ ? C’est-à-dire un mec qui a le ’seum‘ (en colère, dégoûté, ndlr). Voilà, le débat est là ! », a expliqué Cyril Hanouna, très en colère ».