Suite à la pression exercée par sa belle-famille, les Pastor, David Hallyday a finalement décidé de se retirer de la guerre d’héritage l’opposant à sa belle-mère. En effet, il a renoncé toute poursuite judiciaire. Une forte décision.

En effet, le magazine « Public » l’a évoqué dans son édition datée du 7 août. D’ailleurs, il souligne dans ses pages intérieurs que cette décision n’a pas été arrêté sous l’instigation de sa belle-famille, mais par amour pour Laura Smet qu’elle a toujours protégé surtout en cette période de vulnérabilité liée à sa grossesse.

En fait, il vient légalement de « renoncer à la succession de son père », et « se désister » de toute action judiciaire.

Mais qu’à cela ne tienne. Cela ne veut pas dire la fin définitive de sa guerre furtive qui l’oppose avec sa belle-mère, Laeticia Hallyday, qui aurait « menti » sur le règlement du conflit.

Rappelons que le chanteur qui espère son nouvel album en décembre prochain n’a pas pu récupérer les droits d’interprète des deux disques sur lesquels il a collaboré avec son défunt père, « Sang pour Sang » et Cadillac ».

Aucune entente ne serait possible.

Il sied de noter qu’en juin dernier, Paris Match avait donné une autre version. La presse de la « famille monégasque de son épouse, Alexandra Pastor, l’une des plus fortunées de la principauté souhaiterait dit-on que le litige se règle rapidement ».