Décidément, les maheurs n’arrivent jamais seuls, comme en témoigne la Reine Elizabeth II.

Après plusieurs mois passés en confinement suite à cette pandémie meurtrière du coronavirus, elle se retrouve à nouveau au milieu d’un nouveau drame.

Le Prince Andrew, deuxième fils de la Reine aurait un lien avec l’affaire Epstein et devrait répondre à la justice américaine.

C’est ce qui a été rapporté par la revue «Globe» pointant du doigt la Reine Elizabeth II et affirmant qu’elle serait la seule reponsable des attitudes de son fils puisqu’il avait toujours été gâté et soutenu même quand dans le tort.

Toutefois, ces propos ont vite été démentis par Marc Roche, un journaliste belge spécialiste de la famille royale et auteur de «Elle ne voulait pas être reine !»

Lors d’une interview pour la revue «Le Soir Mag», Marc explique que « la Reine est totalement insaisissable et c’est ça son grand génie. Personne ne sait ce qu’elle pense… peut-être à l’exception de son mari. Personne n’a réussi à lui faire dire quoi que ce soit »

Et en effet, la Reine Elizabeth II n’a jamais été proche du Prince Andrew en particuler, et de tous ses enfants en général.

« Elle a la parole rare dans une époque où l’on parle trop. C’est tout un art » conlut Marc Roche.