Terrifiée par la pandémie meurtrière déclenchée par le Coronavirus, Elizabeth II aurait quitté définitivement Buckingham Palace, là, où elle a connu tant de moments de joie depuis 68 ans.

En effet, cette décision rigoureuse, pour protéger la souveraine, et notamment son mari âgé de 99 ans, le magazine « France Dimanche » l’évoque dans sa parution datée du 4 septembre.

En fait, ils sont trop exposés au virus.

« Il y a un souhait de rendre à Buckingham son rôle de palais de travail, mais seulement si tous les conseils pertinents estiment qu’il est approprié de le faire », a déclaré une source au sujet de l’éventuel retour de la souveraine à son palais londonien.

Par ailleurs, le journaliste canadien Andrew Morton, a parlé de cette hypothèse dans les colonnes du « Telegraph ».

« Si elle attrape le virus, cela pourrait lui être fatal et également mettre le prince Philip en danger ».

Et de poursuivre : « C’est terriblement triste, mais je ne vois pas comment la reine pourrait reprendre son travail.

Le Covid ne partira de sitôt et sera encore avec nous pendant quelques mois, si ce n’est des années. Il serait risqué pour la reine de recommencer à rencontrer des gens régulièrement.