Bien que Brigitte Macron soit isolée à l’Elysée en attendant la fin de cette crise sanitaire, son impact sur son homme Emmanuel Macron continue toujours. En fait, elle serait l’une des seules à faire confiance.

En effet, dans la gestion de l’épidémie de Coronavirus, une triste pandémie qui a tué plus de 55000 personnes en France, ou encore la gestion des abus policiers, le chef de l’État aurait décidé presque seul, et ses ministres ne seraient que très peu consultés. Alors, seule son épouse Brigitte Macron, son plus grand soutient, aurait sa confiance.

En fait, c’est le dire de l’Opinion, qui a étudié les dernières apparitions médiatiques surtout celles en liens aux forces de l’ordre, dont il désire à « consolider » le lien de confiance avec les Français.

« J’y interviendrai personnellement », avait-il précisé, en dévoilant, comme le partage Gala, la tenue d’un « Beauvau de la sécurité » sur une réforme de la police, en vue d’« améliorer les conditions d’exercice » des forces de l’ordre ».

Par ailleurs, cette communication du mari de Brigitte Macron a été synthétisée par L’Opinion ce 11 décembre.

« C’est un peu une façon de dire à Darmanin, après le fiasco de l’article 24 : je décide, tu exécutes », déclare un proche qui se confie sous le sceau de l’anonymat.

« Il n’a pas à reprendre en main ses ministres car c’est lui qui décide de la politique gouvernementale. Les ministres ne font qu’appliquer ce que décide le président de la République », lâche de son côté le ministre de l’Intérieur sur franceinfo.