Il y a de cela quelques jours, la nouvelle saison de l’émission d’aventures « Koh Lanta » a commencé et, comme d’habitude le succès est au rendez-vous. Car, les audiences sont surprenantes et le public continu à être charmé par le concept de l’émission, nonobstant les années qui passent. D’autant plus que les débats sont toujours aussi animés sur les réseaux sociaux, où chaque internaute est le fervent défenseur de son favori.

Cependant, cette année un petit détail a surpris les téléspectateurs. Car, on retrouve quatre équipes qui s’affrontent, au lieu de deux les années précédentes. Chaque équipe représente un groupe de régions en France. Alors on retrouve, le Nord, le Sud l’Est et l’Ouest.

Bien que l’émission vienne de débuter, mais plusieurs candidats commencent à se retirer déjà …

Après avoir été obligé de sortir a cause d’une blessure qui l’empêchait de continuer dans de bonnes conditions l’aventure, François a accepté de se confier sur les réseaux sociaux, où il est très présent. Ce dernier a confié un lourd secret qui concerne son fils. Car, ce dernier aurait frôlé la mort, alors qu’il avait seulement quatre ans.

« Sans rentrer dans les détails, il s’est fait renverser par une voiture. Malheureusement, il a été dans le coma, on a failli le perdre. C’était mal parti… Et petit à petit, il a montré des signes qui ont fait que le cerveau est reparti, les gestes sont repartis. », a expliqué le père de famille.

Et d’ajouter : « La première fois que je l’ai retrouvé à l’hôpital de Bayonne, alors qu’il était aveugle, qu’il ne me voyait pas, les premiers mots qu’il m’a dits, c’est “Papa, je t’aime”. Il ne m’avait pas parlé depuis son coma, il ne m’avait pas parlé pendant toute son hospitalisation à Bordeaux. Et entendre son fils qui, dans cet état-là, dit “papa, je t’aime”… wow ».

Malheureusement son fils a gardé des séquelles de cet accident et il est à présent paralysé à vie. « Ça a évolué, ça a évolué, et aujourd’hui, il est plein d’humour, il est vivant, il ressemble à son papa », poursuivi son père, clairement très fier du combat qu’à mener son fils pour rester en vie.

Concernant son départ de l’aventure en raison de santé, François a expliqué qu’il en gardait un « goût amer ». D’après lui, il s’agit de « la pire façon de partir ». Il souhaitait se battre jusqu’à la fin pour que son fils soit fier de lui, mais ce n’est pas ce qu’a décidé le destin.