Les temps s’annoncent difficiles pour Gérard Depardieu qui serait mené en justice par une jeune actrice pour une affaire de viol qui aurait eu lieu dans son propre domicile, avec des photos à l’appui.

Et à croire les propos livrés par « Le Parisien » dans une de ses éditions, ce n’est pas la première fois que l’acteur chevronné se retrouve impliqué dans une telle affaire de moeur.

En effet, la première fois remontrée à l’été de 2018 pour être classée sans suite. Toutefois, l’intéressée revient à nouveau cette pour réclamer ses droits et cette fois-ci avec des preuves à l’appui : plusieurs échanges troublants, en plus d’images intéressantes des caméras de surveillance de l’acteur lui-même.

En se basant sur les séquences de la caméra de surveillance, « la scène s’est passée scènes dans le salon de l’acteur mais pas dans la chambre à coucher. On y voit, lors de la première rencontre, les deux comédiens discuter puis le célèbre acteur pratiquer une pénétration digitale à la jeune actrice » est-il expliqué dans la revue people.

Quelques minutes après, les deux intéressés montèrent à l’étage où les caméras de surveillance font défaut. L’équipe de défense réagit alors aux accusations pour disputer la mise en examen de son client. 

 « Mon client conteste sa mise en examen. Je déplore qu’elle soit rendue publique, la présomption d’innocence étant une nouvelle fois bafouée. » indique l’avocat de défense, Me Hervé Temime.