L’illustre actrice, Ingrid Chauvin, a été aux prises avec une épreuve si douloureuse, qui l’a vraiment touchée et elle ne l’oubliera jamais. En ce jour, ce traumatisme, elle essaye de composer avec, mais cela n’est pas facile…

En effet, le 17 octobre reste une date inoubliable pour elle. Puisque cette date est celle de la naissance de leur fille Jade qui est morte pendant qu’elle avait seulement 5 mois, le 23 mars 2014, à cause d’une malformation cardiaque.

En fait, six ans après la disparition de sa petite fille, l’héroïne de la série « Demain nous appartient », lui rendre toujours des vibrant hommage sur la toile. Heureusement, la naissance de son fils Tom, né 10 juin 2016 alors qu’elle essayait avec son mari d’adopter, lui procure beaucoup de joie et une grande paix intérieure.

Alors, selon le magazine people France Actu, « aujourd’hui, l’actrice peut se féliciter, car par son attitude empreinte de sincérité et de simplicité, elle est parvenue à conserver à sa chère petite disparue la place qui lui revient dans la famille, sans aucunement traumatiser son fils Tom ».

« Quand j’étais enceinte de Tom, je lui parlais. J’ai passé des moments où je pleurais beaucoup parce que je revivais ce que j’avais vécu et j’avais ce manque de ma fille », a précisé la célèbre actrice, qui indique que Jade fait partie intégrante de leur vie…

Avant de poursuivre : « Je n’aurais pas assez de toute cette vie, mais j’apprends avec le temps à passer de la douleur à la douceur …

Jade ». Dernièrement elle a proposé une vidéo émouvante de sa fille sur la toile, qui a entrainé de nombreux messages de soutien.

Par ailleurs, celle qui a donné sa vie pour la protection de l’enfance, ne compte pas baisser les bras dans son combat dans l’adoption. « Notre agrément prend fin en novembre et je sais maintenant que notre dossier n’aboutira pas. Je suis en colère. Mais mon combat n’est pas fini. J’y passerai ma vie entière, mais je ne renoncerai pas à faire bouger les lignes sur la protection de l’enfance. C’est viscéral. », confiait dernièrement, la jolie brune.