En cette période, les mouvements contre les injustices ne font qu’augmenter que ce soit dans notre pays et tout comme dans le monde entier. En effet, on a envie de révolutionner les choses.

En effet, ce que les gens participent à ces manifestations, c’est qu’encore en ce jour, des violences puissent être banalisées dans le monde sous prétexte que vous soyez une femme ou que votre couleur de peau ne soit pas blanche.

D’ailleurs, cette problématique a brutalement été relancé dans notre pays il y a quelques temps de cela, en début juillet quand jean Castex avait révélé la liste des membres de son nouveau gouvernement.

En effet, à ce temps-là, beaucoup ne comprenait pas pourquoi il avait décidé de donner le ministère de l’intérieur et donc de la police, à Gérald Darmanin, un homme qui est poursuivi par la justice pour motif viol.

Par malheur, quand on voit en profondeur les témoignages de nombreuses femmes, on comprend à quel niveau les agressions sexuelles peuvent aujourd’hui être très banalisées dans notre société.

Un roman pour apporter sa pierre à l’édifice
D’ailleurs, on vient d’apprendre la violente agression qu’a subie Isabelle Carré il y a quelques années de cela. En effet, elle était déjà très impliquée dans le combat MeToo et elle vient de franchir un palier.

Cependant, dans son nouveau roman, la jeune femme ira jusqu’à parler d’un passage extrêmement fort de sa vie en relatant comment, alors qu’elle était âgée seulement de 12 ans à l’époque elle a déjà subi une agression sexuelle.

En effet, alors qu’elle se promenait dans la rue, un homme l’arrête. Se disant qu’il veut peut-être lui demander son chemin, elle s’approche de lui. Mais dans la foulée, il place ses deux mains sur ses seins.

À ce temps-là, la jeune femme est stupéfaite qu’elle reste figée ne sachant pas quoi faire.

Mais en ce jour elle fustige ce genre de pratique qui est trop courante et particulièrement banalisé dans notre société.