Le comeback de Jean-Pierre Pernaut sur le plateau du 13H sera précaire. Alors, son remplaçant devrait bientôt revenir aux affaires.

L’époux de Nathalie Marquay a enfin retrouvé son fauteuil du JT de 13H sur TF1 ce lundi 8 juin. Cela, après une douzaine de semaines de télétravail. « Très heureux de vous retrouver sur le plateau du journal », a d’abord prononcé le journaliste à l’endroit des téléspectateurs.

Pour sa santé, Jean-Pierre Pernaut était circonspect, à tel point qu’il s’est confiné totalement chez lui. Mais il n’avait pas croisé ses bras puisque depuis le studio aménagé chez lui à cet effet, tandis que son joker animait sur le plateau, il présentait la capsule titrée 13H à la maison.

Cependant, son retour à l’antenne sera si court puisque dès le 10 juillet prochain, il cèdera encore sa place à Jacques Legros en raison de ses congés estivaux comme c’est le cas chaque année.

« Merci pour ces trois mois en votre compagnie, à se soutenir les uns et les autres, je vous donne rendez-vous le 10 juillet ! », avait affirmé Jacques Legros le dernier jour de son intérim. Il laissait ainsi comprendre que le journaliste ne reprendra l’antenne que pour peu de temps.

« Pour être franc, je ne sais pas s’il existe au monde une équipe comme la nôtre. Elle a réussi à accomplir des prouesses quotidiennes formidables », révélait Jacques Legros, se réjouissant du fait que « tout ce qui aurait pu être négatif se transformait en quelque chose de positif ». « On a inventé une télé plus souple et finalement plus moderne », avait-il terminé.

View this post on Instagram

#jacqueslegros #remisedeprix

A post shared by Sylvain Durand (@platane54) on

La rédaction du 13H de TF1 vient d’assurer la solidité de cette équipe à travers le tweet de Caroline Henry, la rédactrice en chef du JT de 13H, au retour du commandant de bord. « Il est là ! Prêt pour le JT ! Avec comité d’accueil de GillesBouleau !! Welcome back Jean-Pierre Pernaut », a-t-elle légendé une photo sur laquelle on pouvait voir Jean-Pierre Pernaut avec Gilles Bouleau, tous les deux arborant leurs masques qui laissent entrevoir quand même leurs sourires.