En relation depuis un moment avec Laeticia Hallyday avec laquelle il a été débusqué à Saint-Barth, Jalil Lespert se trouve dans le collimateur de Dominique Strauss-Kahn. Une rétorque sèche.

En effet, l’ex patron du Fonds monétaire International désormais qui est actuellement devenu un homme d’affaires a en réalité dévoilé son intention de s’expliquer sur l’affaire de mœurs qui l’a écarté de la course à la présidence de la république.

« Je n’ai jamais donné ma version des faits qui ont marqué mon retrait de la vie politique, d’autres s’en sont chargés à ma place, prenant la parole à partir de coupures de presse, d’interviews et de faits réels ou supposés. L’heure est venue de m’exprimer », a déclaré l’ex-mari d’Anne Sinclair.

Et selon Le Parisien, il est question d’une violente retorque contre Jalil Lespert, qui a réalisé pour Netflix une série documentaire titrée « Chambre 2806 : l’Affaire DSK ». Nafissatou Diallo, l’ex-femme de chambre du Sofitel de New York qui l’avait accusé de viol, a donné son témoignage dans le cadre de ce documentaire.

Résidant depuis des années au Maroc, Dominique Strauss-Kahn spécifie que le film auquel il participe, est une vraie opportunité « de partager (ses) inquiétudes et (ses) propositions sur l’avenir difficile qui nous attend ». Il s’agirait d’un clin d’œil à Emmanuel Macron dont il partage les idées. « Il ressent visiblement un besoin de réhabilitation, a confié une source informée. Je ne mésestime pas le fait qu’il envisage un retour. Mais de là à y parvenir, ça me semble impossible en l’état, tant il suscite rejet et ironie. »