Si Jamel Debbouze a fait parler de lui à plusieurs reprises par des propos très dithyrambiques envers Emmanuel Macron, cela ne l’a pas empêché de lui attaquer par une diatribe très offensant quand il était ministre de François Hollande.

En effet, cet épisode étonnant est déterminé par Corinne Lhaïk, journaliste de l’Express, où elle couvre la politique, et suivant de très près la monté d’Emmanuel Macron et les deux premières de son mandat à la tête de la république.

Et dans son livre, « Président cambrioleur » (Fayard), elle a déterré un commentaire de Jamel Debbouze sur Emmanuel Macron lors d’un diner qui a eu lieu chez Luc Besson à l’automne 2016 et auquel avait part aussi Nicolas Hulot.

« On parle aussi banlieues et Macron se lance dans un discours formaté, sur la formidable énergie de ses jeunes habitants », a-t-elle noté.

Et à ce temps-là, Jamel Debbouze avait fait parler de lui via une étonnante sortie : « Écoute, monsieur le ministre, tu vas fermer ta gueule ». Mais qu’à cela ne tienne, Corinne Lhaïk ne donne pas des indications claires sur le comment le futur président de la république l’a pris.

En réalité, une chose sûre, depuis, l’époux de Mélissa Theuriau ne rate plus l’opportunité de s’incliner devant les qualités du chef de l’État, comme ce fut le cas durant son passage sur Au Tableau ! Retransmis sur C8 et produit par son épouse. « Je l’aime bien, avait-il déclaré. « Il est jeune. J’ai le sentiment -je peux me tromper évidemment- qu’il ne va pas avoir les mêmes réflexes que les autres, il risque de prendre des sentiers que les autres n’ont pas pris. Il risque d’être surprenant ». « J’ai adoré sa poignée de main à Trump, son attitude avec Poutine, l’image qu’il donne de la France. La claque qu’il met aux misogynes avec son couple. Ça me plaît », lâchait-il une autre fois.