Tandis que Jean Dujardin se réjouissait au préalable d’un heureux événement, son ex-belle-fille, Chloé Jouannet confie des révélations sur la rupture de ce dernier avec sa mère, Alexandra Lamy. En effet, l’acteur devrait bientôt gouter à nouveaux la joie de devenir père.

Et ce, pour la quatrième fois, mais la deuxième avec son épouse Nathalie Pechalat avec qu’il a déjà une petite fille Jeanne, âgée de 4 ans. Sa mère, élue quelques jours avant la crise sanitaire présidente de la Fédération française des sports de glace, lui transmet «les mêmes valeurs qu’elle transmettait aux filles qu’ (elle) entraînait ».

« La première est le goût de l’effort. Même si elle est petite, je lui explique qu’il est primordial de travailler, d’aller au bout de ce que l’on a commencé et de s’appliquer à bien faire les choses », livrait l’ex patineuse dans les colonnes de Version Femina. Et cette semaine, c’est une ancienne histoire d’amour de Jean Dujardin qui a refait surface.

En effet, ce 1er octobre, Chloé Jouannet, la fille d’Alexandra Lamy était sous les projecteurs avec sa sortie sur le site du quotidien 20 Minutes où elle parlait sur les effets de la séparation de sa mère avec Jean Dujardin. Après sa séparation avec l’acteur avec qui elle partageait l’affiche de Un gars, une fille, Alexandra Lamy a quitté la France pour s’installer à Londres avec sa fille de 16 ans.

En effet, la raison officielle était «l’avenir et la carrière » de sa fille. « J’ai voulu offrir cette chance à ma fille, ce qui ne m’empêche pas d’être tout le temps ici (…), c’est une opportunité, parce qu’elle a 16 ans et qu’aujourd’hui, c’est primordial de parler anglais »», disait-elle. « Je veux la dégager de tout ce qui va se passer, car ce sera dur aussi pour elle », poursuivait Alexandra Lamy.

Mais Chloé Jouannet, qui marche sur les traces de sa mère, révèle une autre raison de leur exil londonien. « Là où c’était compliqué, c’est qu’elle vivait un divorce très médiatisé, même pour elle [Alexandra Lamy], c’était bien de partir, cela nous a fait beaucoup de bien. C’était plus une protection pour elle que pour moi », livre la jeune comédienne.

Cependant, Chloé Jouannet n’en veux pas à Jean Dujardin dont elle garde une belle image. Elle se souvient de plus que c’est grâce à lui qu’elle avait décroché son premier rôle. Alors qu’elle n’avait que 12 ans. Surement, une brève apparition devant les caméras mais qui lui valut quatre ans après le rôle de Lea dans Avis de Mistral de Roselyne Bosch. Elle donnait doc la réplique à Jean Reno.