Jean-Marie Bigard a évité le pire durant une manifestation des Gilets Jaunes dont certains étaient agressifs. Des images violentes.
En effet, ils s’en attaquaient à une voiture sans raison valable, à part qu’elle est d’une grande marque.

En fait, le véhicule d’une marque allemande a été gâté par trois personnes en marge d’une manifestation des Gilets Jaunes.

Cependant, Jean-Marie Bigard a quant à lui évité le pire.

Alors, après avoir été raillé et offensé par les manifestants, l’humoriste a été obligé de se retrancher dans un restaurant avant de le quitter à bord d’une moto.

« Casse-toi », « rentre chez toi », « Bigard collabo » lui avaient lâché certains manifestants qui ont critiqué ses propos sur Jérôme Rodrigues, un grand nom des « gilets jaunes ».

Par ailleurs, celui qui n’écarte pas la possibilité d’être candidat à la présidentielle a eu l’occasion d’éclairer ses propos.

« Le fait de me désolidariser de propos insoutenables comme ‘flic nazi’ [a fait] certaines personnes ont compris que je lâchais le mouvement », a-t-il précisé. Pas du tout, c’est la raison pour laquelle je suis ici ».