Reçu dans l’émission « Sept à huit » proposée sur TF1, l’illustre humoriste, Jean-Marie Bigard, a accepté de se confier sur son parcours. Si l’heureux papa de jumeaux a précisé ses fiertés et ses exploits durant de sa carrière artistique, il n’a pas hésité de parler ses plus grands regrets. Ces derniers sont liés avec le décès de ses parents alors qu’il venait de devenir adulte.

Dernièrement Jean-Marie Bigard a créé la surprise, en déclarant sur la toile qu’il serait candidat aux prochaines élections présidentielles. Un combat qu’il compte bien mener à bien. Pour preuve, c’est avec beaucoup de ténacité et de détermination que l’illustre humoriste tente de récolter les 500 signatures importantes afin de se présenter à l’élection.

« Spontanément, des maires m’ont déjà contacté. Ils m’ont dit qu’ils étaient ok. Quel kiff ce serait d’avoir mes 500 signatures avant tout le monde ! Ça serait du sport ! Je m’adresse à tous les maires de tous les villages, de toutes les villes : donnez-moi votre signature ! Merci d’avance ! », a-t-il révélé.

Au cours, de l’interview il a annoncé que sa plus grande satisfaction était ses enfants. « Faites des enfants, j’vous jure. C’est super chiant, il n’y a aucun souci. Mais faites des enfants, c’est le plus beau cadeau que vous pouvez vous faire », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, son plus grand souci c’est de ne pas avoir chouchouté ses parents qui avait une vie modeste. En effet, sa mère est morte des suites d’une longue lutte contre le cancer, tandis que le jeune homme venait de fêter ses 20 ans. Quant à son père, il a été tué un an plus tard. Rapidement, l’humoriste s’est retrouvé seul du jour au lendemain.

« J’ai été multimillionnaire et je n’ai jamais pu la couvrir de cadeaux. Et mon père m’aurait connu au moment de ma gloire, il aurait été très fier je crois. Il aurait pleuré comme moi je pleure tout le temps », a-t-il déclaré avec beaucoup d’émotions.