Jean-Marie Bigard est certes passé par des moments difficiles l’année dernière à cause de la pandémie mondiale qui a frappé, mais aujourd’hui, il est au top de sa forme. Un geste inoubliable de sa part a fait le tour des médias.

Ce dernier n’a pas hésité à donner environ 300 000 euros au neveu de son concierge, atteint de l’abominable crabe.

Et c’est sur Grosses Gueules sur RMC que ce dernier s’est confié le 3 décembre et a annoncé que sa situation financière était délicate. Il en a aussi profité pour répondre aux critiques de Gérard Jugnot qui l’a comparé à Hitler.

Ce tacle n’est pas passé inaperçu. Jean-Marie Bigard en parle :

« Je sais que beaucoup de personnes me critiquent, comme Gérard Jugnot, et pourtant, leurs films marchent à merveille. Ils sont très bien soutenus, contrairement à moi. Je ne dépends de personne et je suis obligé de tout donner afin de trouver du travail. Et si je ne travaille pas, et bien je suis fauché ! ».

Le magazine « Ici Paris » en a parlé dans son édition de l’année dernière en rappelant le geste héroïque du mari de Lola Marois. Ce dernier n’a pas hésité à ouvrir son cœur lors de son passage sur « Une nuit au monastère » sur KTO, une chaine religieuse. « Toutes mes actions me sont rendues à chaque fois », a-t-il lancé.

« Je suis sûr que Dieu veut me garder en vie, sinon je serais déjà parti à 43 ans à cause de mon coma éthylique » a-t-il confié.