Désormais à la tête du JT du 13 heures de « France 2 », Julian Bugier vient de confier dans Le Parisien, où il a dévoilé de quelques remords.

Et il en détermine la nature. En effet, le journaliste déplore le fait de s’être plaint de son état de joker et de ne pas être nommé après le retrait de David Pujadas. Cette apparition médiatique, il le déplore.

« Quand on est jeune, on est parfois un peu éruptif ! J’avais dit ce que j’avais sur le cœur sans réfléchir au fait qu’on me le ressortirait quatre ans plus tard ! », a-t-il déclaré, affirmant s’être désormais soulagé. En effet, Julian Bugier est loin d’être dans la vengeance.

« J’ai trouvé mon équilibre en présentant de grandes éditions spéciales ou des débats.

Je ne suis pas revanchard », a-t-il déclaré. Juste après son élévation à la tête du 13 heures, il jubile d’avoir reçu une centaine de messages.

« D’amis et de nombreux collègues et confrères. Des gens qui comptent beaucoup pour moi car ils m’ont accompagné comme David Pujadas, Ruth Elkrief ou Thierry Thuillier, qui dirige désormais l’info de TF1 », a-t-il déclaré.