Il n’y a pas longtemps, après avoir pris part à la pénible course de Water Bike Challenge, la princesse Charlène de Monaco paraissait épuisée en tombant dans les bras de son cher et tendre, le prince Albert, à la ligne d’arrivée. L’ex nageuse olympique de 42 ans avait décidé de participé à la course de 180 km, qui a vu des équipes se rendre de Calvi à Monaco pour mobiliser à la prévention des noyades dans les programmes de sécurité aquatique.

La Fondation Princesse Charlène de Monaco a annoncé sur Instagram après la course : «Ce défi sportif unique et cette aventure humaine ont été l’occasion, une fois encore, de promouvoir les programmes « Apprendre à nager »et« Sécurité aquatique »de la Fondation Princesse Charlène de Monaco.»

«Pendant longtemps, l’eau était ma vie», avait écrit Charlène. « Découvrir la joie de la natation m’a inspiré à consacrer 20 ans de ma vie à m’entraîner et à réaliser mon rêve de devenir nageur olympique », a-t-elle livré.

«Mon histoire d’amour avec l’eau m’a amené à des hauteurs sportives et cela reste une grande partie de ma vie, que ce soit le surf ou le paddleboard, la course sur un vélo aquatique pour la charité, ramper dans la piscine ou barboter avec mes enfants ». Le défi épuisant de vélo aquatique de la princesse Charlène vient qu’il a été certifié que le prince Albert s’était complètement rétabli.

«Les médecins qui ont suivi le prince Albert II depuis le début de son infection au COVID-19 lui permettent aujourd’hui de mettre fin à sa période de quarantaine. Le prince souverain est déclaré guéri et en bonne santé », affirmait à l’époque une annonce officiel.

«[Albert] rejoindra bientôt sa famille et continuera à observer la période de prévention tout en restant en contact étroit avec son gouvernement. Son Altesse rappelle une nouvelle fois au peuple monégasque l’importance de respecter scrupuleusement les mesures de confinement et de limiter les contacts avec autrui. Le respect rigoureux de ces règles aidera à arrêter la propagation du coronavirus », explique le message.

Il a été communiqué le 19 mars que le prince Albert avait été contaminé du Covid-19, qui a frappé de plein fouet la planète toute entière. «Mes symptômes ressemblent à ceux de la grippe, mais cela ressemble à un cas assez bénin», a annoncé le prince Albert à PEOPLE à l’époque. «J’ai une légère fièvre, pas vraiment grave. Un peu de toux. J’avais le nez qui coule les premiers jours, c’était le premier signe. Je me suis senti un peu bourré mais c’est tout. Je dois faire attention en raison de mes récents antécédents médicaux en combattant la pneumonie il y a quelques années », a-t-il annoncé.