Le futur monarque britannique et la Lady Di aurait eu un enfant caché. Il s’agit d’une fille qui serait actuellement âgée de 33 ans et serait installée aux Etats Unis, selon le magazine people Globe. Cette allégation qui semble stupéfiante a été diffusée par le magazine people « Globe » et s’est propagée dans le monde entier comme un bruit de couloirs.

D’ailleurs, pour justifier ses propos, nos confrères se sont appuyés sur les révélations livrées à l’époque par un gynécologue qui aurait diagnostiqué la princesse Diana. En effet, le prince William et le prince Harry ne seraient pas les seuls héritiers à la couronne britannique. Leur grande sœur serait aussi prétendante au trône. Elle s’appelle Sarah et aurait vécu toute sa vie en cachant son identité, évitant d’attirer l’attention sur elle.

D’après le magazine people, Sarah a été conçue avec l’aide d’une Fécondation In Vitro et sa naissance a eu lieu quelques semaines après l’union du prince Charles et la princesse Diana. En effet, dans toute cette histoire, il est néanmoins surprenant que personne n’ait constaté la grossesse de la princesse Diana le jour de son mariage qui a été épié par les médias du monde entier. C’est la raison pour laquelle cette rumeur parait incertaine.

D’autre part, nos confrères sont allés un peu loin et annonce une nouvelle assourdissante. D’après la publication, avant de révélé les fiançailles du prince Charles et la princesse Diana, la reine avait ordonné a ce que la princesse Diana soit diagnostiquée pour s’assurer qu’elle donnerait un héritier a la couronne britannique.

A l’époque, le gynécologue qui a examiné Lady Di, a volé les ovules de la princesse Diana ainsi que quelques spermatozoïdes du prince Charles (qu’il devait examiner pour éviter tous risques de stérilité), et les a fécondé, ce qui a donné un Embryon. Le médecin sans hésiter a donc inséré cet embryon dans l’utérus de son femme, ce qui a donné naissance à la petite Sarah.

Cependant il paraissait que cette rumeur soit à prendre avec beaucoup de précaution. Car, la publication ne fournit pas de preuve incontestable à cette allégation. D’autant plus que le palais royal britannique n’a émis aucune annonce officielle, prouvant l’identité de Sarah….