Laeticia Hallyday a enfin fait la paix avec ses beaux-enfants, David Hallyday et Laura Smet concernant l’héritage de Johnny Hallyday, disparu en décembre 2017, à la suite d’un vrai combat contre un cancer des poumons. En effet, le clan Hallyday s’était livré à une guerre terrible à la fois juridique et médiatique. Mais actuellement, c’est de l’histoire ancienne …

« Consciente que la situation née de la remise en cause de ces décisions ne pouvait durer plus longtemps, Laeticia a émis le souhait de parvenir à une entente avec les aînés de son mari. Il en va de la paix réclamée par le deuil, comme de la sérénité qui doit habiter chaque famille », on pouvait lire à travers un communiqué.

En effet, le fils de Sylvie Vartan a fait savoir lors d’une entrevue accordée à la publication Télé Loisirs : « La rage, je ne l’ai plus. Enfin, toujours un petit peu quand même. Il y a des choses qui ne guérissent jamais. Ce qui est fait est fait et personne ne pourra mettre un pansement là-dessus ».

Malgré Laura Smet ait paraphé un accord avec Laeticia Hallyday, elle a déclaré curant une interview réalisée avec Paris Match, qu’elle n’accordera jamais son pardon à sa belle-mère son comportement. « Lorsque mon père est décédé, j’ai écrit cette lettre ouverte posthume, et croyez-moi j’y ai bien réfléchi, parce que pendant plus d’un mois, j’ai fait plusieurs tentatives pour entrer en relation avec Laeticia, mais je n’ai jamais eu de réponse de sa part ».

Par ailleurs, même si la veuve Hallyday a enfin signé un accord avec ses beaux-enfants, il n’en est pas moins qu’elle est poursuivie par le fisc français pour avoir caché de l’argent. « La surprise est totale. Elle a joué, un double jeu. Après l’accord avec Laura, elle a dupé tout le monde. La fuite ! Un départ organisé en secret pour échapper aux impôts et aux dettes », révélait le magazine « Histoire vérité », dans sa toute dernière édition.

Avant de poursuivre : « Les conseils de la star ont considéré que les droits de conception et commercialisation de la tournée constituaient un bien incorporel qui pouvaient être séparés des autres prestations scéniques, chansons, publicités, produits divers ».

En ce jour, la mère de Jade et Joy doit payer la modique somme de 30 millions de d’euros au fisc français. Malgré sa régularité sur la Toile, la jolie blonde n’a pas rétorqué à cette nouvelle.