Depuis peu, la guerre autour de la succession de Johnny Hallyday (…), a enfin pris fin. En effet, Laura Smet, David Hallyday et leur jolie belle-mère Laeticia Hallyday ont accepté de négocier afin de mettre fin à cette guérilla sans merci qu’ils se livraient depuis 2017.

« Consciente que la situation née de la remise en cause de ces décisions ne pouvait durer plus longtemps, Laeticia a émis le souhait de parvenir à une entente avec les aînés de son mari. Il en va de la paix réclamée par le deuil, comme de la sérénité qui doit habiter chaque famille », on pouvait lire via un communiqué.

Quant au fils de Sylvie Vartan, il a annoncé qu’il léguait sa part de l’héritage à sa petite sœur, Laura Smet. « La rage, je ne l’ai plus. Enfin, toujours un petit peu quand même. Il y a des choses qui ne guérissent jamais. Ce qui est fait est fait et personne ne pourra mettre un pansement là-dessus », a-t-il précisé au cours d’une entrevue livrée au magazine Télé Loisirs.

Pour Laura Smet, elle a confié : « Il n’y aura jamais de paix possible. A partir du moment où elle a franchi la ligne qui est de nous empêcher de dire au revoir à notre père. J’étais avec ma mère ce jour-là. On a attendu quatre heures dans le salon pour qu’on puisse dire au revoir à mon père ».

Aujourd’hui, la veuve du taulier, a enfin oublié de cette guérilla qui paraissait interminable et profite de sa relation avec le restaurateur parisien, Pascal Balland, qu’elle a croisé au cours de l’été 2019, sur l’île de Saint Barth. Néanmoins, elle serait aux prises avec de graves ennuis financiers et doit surtout solder la dette de 30 millions d’euros abandonnée par Johnny aux fiscs français.

À en croire le magazine people « Intimité Dimanche », la mère de Jade et Joy dissimilerait bien son jeu et aurait dès le début caché une cagnotte confidentielle où elle se servirait afin de vivre calmement sa vie. En fait, cette version a l’air d’être corroborée par le pote de Johnny Hallyday, un certain Eddy Mitchell qui a fait des révélations troublantes sur son amitié, au cours de son dernier entrevue livrée au JDD.