L’humoriste Laure Laune a encore fait des siennes et réussie à se faire parler d’elle sur les réseaux sociaux.   Elle a été invitée sur l’émission « On est presque en direct », et n’a pas su maîtriser son franc parlé. Ses vannes ont créé une vague de mécontentement chez beaucoup de monde.

Un humour noir en chanson qui touche quelques points sensibles

Laurent Ruquier et ses invités ont été stupéfaits et gênés sur le plateau de « On est presque en direct » samedi soir.   Si la soirée a commencé dans un ton de gaieté et de bonne humeur, cela n’a pas duré longtemps. Laure Laune, habituée aux polémiques, a réussi à complètement changer l’ambiance avec sa chanson. Sachant que son humour contient un arrière-goût d’amertume, elle ne s’est pas pour autant arrêtée de chanter, créant alors une sensation de malaise sur plateau.

Tout le monde y passe


Laure Laune n’a pas épargné tout le monde cette fois-ci. Elle envoyait des pics aux juifs et aux catholiques, mais également aux noirs et stars du showbiz.   Tout le monde sait à quel point elle a un humour douteux, mais ces vannes de samedi soir semblent dépasser les entendements. Elle était même jusqu’à « dire » qu’elle « sucerait bien la queue de Polanski, sauf qu’elle serait assez vieille pour lui ». Elle n’hésite pas à ajouter une couche que c’est mal de critiquer la Shoah qu’au moins il y a des trains qui roulent. Et pour faire crisper encore plus Laurent Ruquier et ses invités, elle suggérait aux cathos, dans ses humours, d’aller « se faire enculer » et que les migrants devaient disparaître ! Elle continue avec ses propos à caractère quasi-racial, comme quoi les Chinois devraient se manger entre eux, que les retards des Blancs sont dus aux noirs qui conduisent des taxis et que les musulmans ont tendance à sauter dans le métro comme le réseau. Même Mimie Mathy a eu sa part.

À croire le fait qu’elle aime créer des polémiques autour d’elle. Elle a déjà tenté le coup en 2018 pendant le JT de France 2, avec sa blague qui parlait des juifs et des baskets laissant un sentiment de dégoût aux spectateurs et voilà qu’elle recommence.