L’illustre animateur Laurent Ruquier, célèbre pour sa franchise. En règle générale, lorsqu’il veut dire quelque chose, il ne tourne pas en rond pour le dire. De plus, il s’est illustré cet été avec des échanges très violents avec Catherine Barma, son ex productrice, avec qui il n’a pas été tendre quand elle a décidé de ne plus le soutenir dans son émission « on n’est pas couché »…

« Je trouve son comportement grossier, pathétique, lâche. Est-ce ma faute si ce sont mes idées qui ont permis à sa société de juteusement fructifier ? Est-ce de ma faute si les autres émissions qu’elle a produites ne sont plus à l’antenne ? Est-ce à moi de supporter les frais d’une société de production incapable de proroger d’autres émissions que celles que j’anime ? », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter : « J’aurais dû croire Frédéric Lopez et Thierry Ardisson : avec elle, ça ne peut que mal se terminer. Cela fait dix ans que j’ai des propositions d’autres producteurs. J’aurais aussi pu produire seul l’émission. J’ai été fidèle et naïf. (…) Au bout de ces vingt ans, j’aurais aimé lui dire merci. Son hypocrisie, sa lâcheté, sa vénalité m’en empêchent ».

En effet, l’animateur est allé encore plus loin. « Un personnel pléthorique dont je n’ai jamais demandé à ce qu’il soit engagé, hormis trois d’entre eux. Au bout de ces vingt ans, j’aurais aimé lui dire merci. Son hypocrisie, sa lâcheté, sa vénalité m’en empêchent. Elle a un comportement grossier, pathétique et lâche ».

Dernièrement, il s’est exprimé sans ménagement envers une autre grande personnalité. En réalité, le premier ministre, Jean Castex a payé les frais de la franchise de l’animateur. Grand fan de l’émission les « Grosses Têtes sur RTL », le Jean Castex a expliqué dernièrement d’être l’invité de ce programme, qui connaît des audiences extraordinaire.

A en croire que la réponse de Laurent Ruquier ne s’est pas fait attendre et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il agissait intempestivement. « Je cherche un humour plus moderne », a répondu le fameux animateur. Une attaque sanglante dont n’a pas réagi Jean Castex.