L’ex miss France, Laury Thilleman en présentement en vacances bien méritées. Celle qui est célèbre pour son hyperactivité a très mal vécu le confinement. En effet, elle n’a pas pu supporter l’isolement et l’inactivité. Alors, actuellement, elle tente de récupérer le temps perdu, en faisant un maximum d’activités pendant ses vacances au soleil.

Pendant que certains, profiteraient du soleil afin de se dorer la pilule, en effet, pour la sublime brune, c’est toute autre chose. En effet, elle ne rate aucune occasion pour découvrir des sports nouveaux et ce qu’elle aime plus, ce sont les sports aquatiques et nautiques. Une occasion pour Laury Thilleman d’étaler l’immensité de son talent.

En fait, celle qui est en ce moment-ci dans le sud ouest de la France, en compagnie de son mari, Juan Arbelaez apprécie notamment les vagues de la mer pour surfer. Par malheur, la ravissante jeune femme a dû affronter une situation délicate. En effet, malgré les mesures prises, Laury Thilleman n’a pas échappé à un accident.

Alors, le drame s’est déroulé pendant qu’elle faisait du surf à Biarritz. L’ex miss qui est très régulière sur les réseaux sociaux a publié les clichés de ses vacances et notamment, celle de sa blessure qui a fait beaucoup jaser. En effet, des fans ont été frappé de stupeur par la taille importante de cicatrice qui ne cessait de saigner. D’ailleurs, elle a légendé cette photo avec le commentaire suivant : « Mes bobos en surf aussi ».

Par ailleurs, la jeune femme qui est aussi une fervente défenseur de l’environnement et des animaux, en a profité pour ramasser des kilos de déchets pendant ses vacances pour le compte de la fondation Surfrider Foundation. Ainsi, Laury Thilleman, diffuse quotidiennement des messages et vidéos sur instagram afin de sensibiliser sa communauté virtuelle à la protection de l’environnement.

« Je vais continuer d’autant plus à porter ces messages. J’espère juste que l’activité ne reprendra pas aussi vite qu’elle s’est arrêtée, car on irait droit dans le mur, que l’on prendra son temps avant de voyager loin en avion, avant de commander du made in China, que l’on s’appliquera à freiner quelques activités. Et cela commence pour moi par apprendre à ralentir un peu nos gestes », a-t-elle livré durant d’une interview accordée FémininBio.