Le prince Harry et son épouse Meghan Markle ont blessés les membres du palais royal lors qu’ils choisi de prendre leur indépendance récemment. Car, le duc et la duchesse de Sussex sont accusés d’avoir trahis la couronne, après avoir décidé de renoncer à leur obligation protocolaire et de s’expatrier aux Etats Unis.

En effet, c’est une déclaration unique dans l’histoire de la couronne britannique a eu l’effet d’une bombe sur le palais royal. Le « divorce » avec la famille royale a été effectif le 31 mars dernier. Les deux frères ne se dresseraient la parole à cause de cette décision. Une situation qui aurait anéanti la souveraine, qui n’apprécie guère que les deux frères soient en conflit.

Dernièrement, le duc et la duchesse de Sussex à Los Angeles enfin se rapprocher beaucoup plus des amis et de la famille de Meghan Markle. Surtout que la duchesse de Sussex désirait reprendre avec sa carrière d’actrice à Hollywood. « Agent, attaché de presse, et managers sont tous implantés aussi. Et puis elle a déjà plein de projets en cours, comme un livre sur son enfance », a expliqué un proche qui a souhaité gardé son anonymat auprès du magazine The Sun.

En effet, face à tous ces changement, les tourtereaux ont décidé de chambouler la tradition et ne dissimulent pas leur désire d’accéder au trône au plus vite, en écrasant sur leur passage, le duc et la duchesse de Cambridge, D’après le magazine people Globe.

D’après la publication américaine, le père et son fils se livrent une « guerre amère pour le trône ». « Charles sait que sa mère veut le contourner et faire de William le prochain roi, mais il se bat bec et ongles », a livré un proche du palais. « La débâcle Harry et Meghan vient de mettre le feu à sa détermination pour s’assurer qu’il succède à la reine et à personne d’autre ! ». Père et fils ne se font aucun cadeau et ont chacun de leur côté mis en place une stratégie pour être couronné le premier.

Et d’ajouter : « William n’a pas l’intention de se retirer et la prise de pouvoir père-fils a plongé le palais dans le chaos et la crise comme la monarchie n’a jamais vu ! ». La reine approuverait la décision du prince William qu’elle trouve beaucoup plus moderne que le prince Charles, qui donnerait une image vieillotte de la monarchie.