Très opaque à l’idée de dévoiler sa vie privée, Charlotte Casiraghi, la fille de la princesse Caroline de Monaco, révélé son irritation contre une personne qui lui faisait « mal ». En effet, l’identité de cet homme n’a pas été divulguée. Mais celui-ci pourrait être son beau-père, le prince Ernest-August de Hanovre.

En effet, tout un dossier lui est réservé dans « Le Soir Mag », qui évoque sa période difficile suite à son hospitalisation en Autriche pour excès de violence. L’alcool en serait la cause.

Cela dit, le cousin de la reine d’Angleterre serait depuis de plusieurs années en lutte contre « alcoolisme profond, incontrôlable, qui finira sans doute par le tuer ».

Pour preuve, il aurait à son actif plusieurs admissions à l’hôpital à cause d’un coma éthylique.

« À plusieurs reprises déjà, il a frôlé la mort. Il avait été interné en janvier 2019 dans une clinique autrichienne à cause d’une intoxication alcoolique », souligne le magazine belge.

Cependant, en juillet 2018, l’épouse de Caroline de Monaco avait été traité d’inconscient. Après déjà deux séjours d’urgence pour coma éthylique à l’hôpital de Lima. Par ailleurs, il assistait au mariage de son second fils Christian, récemment maman de Jumeaux, issus de son histoire d’amour avec Alexandra de Osma.

Faisons remarquer qu’Ernest-August de Hanovre aurait été victime d’une hémorragie « interne, d’un ulcère duodénal et d’une inflammation du pancréas de toute évidence causés par un abus d’alcool chronique ».

Par ailleurs, une liaison avec les confidences livrées par Charlotte Casiraghi à Vogue Mexique l’an dernier, deux mois avant son mariage, ont été établie.

Alors, l’épouse du producteur Dimitri Rassam a fait savoir que très jeune, elle « était en colère contre quelqu’un qui’ lui « faisait du mal ».

« Cela pouvait être tellement brutal que vous ne pouvez pas exprimer ce qui se passe », a-t-elle dit.