La course à l’élection présidentielle de 2022 n’est pas encore officiellement lancée et l’on ne connaît pas les différents candidats qui souhaitent y postuler. Cependant, celle-ci est déjà excitante.

En effet, de plus en plus, on semble avancer vers une élection où tous les candidats ne seront pas des hommes politiques. En effet, certains « hommes du peuple » commence à annoncer leurs intérêts pour cette élection.

Parmi eux, on trouve Jean marie Bigard et plus précisément un message qu’il a publié sur la toile il y a quelques mois de cela. Dans celui-ci, il fustigeait la politique du gouvernement pendant le confinement.

Contre toute attente, le président de la république avait même pris la peine de l’appeler personnellement afin de parler de cette gueulante, certainement dans une tentative de le satisfaire et de noyer l’affaire.

Le problème, c’est que ce coup de fil a été largement médiatisé et donc par la même occasion la gueulante de Jean marie bigard qui a ensuite fait sa tournée des plateaux de télévision.

Elle ne le soutient peut-être plus à 100%
En effet, la grande interrogation de savoir s’il serait candidat ou non à la prochaine élection présidentielle lui a alors été posée et il a alors répliqué que c’était possible. Depuis, il a tenté d’apaiser les choses, néanmoins, il laisse volontairement planer le doute.

Alors, dans cette étonnante croisade, où il sait d’ailleurs qu’il peut s’appuyer sur celle qui l’a toujours soutenu contre vent et marée depuis maintenant plusieurs années, son épouse, la jeune actrice Lola Marois.

En effet, elle se lance elle aussi au jeu de la campagne médiatique de son mari. Elle s’est affichée surtout en une du magazine King qui titrait alors “Lola marois, première dame de France.

Cependant, plus dernièrement, on a senti que la jeune femme s’est retirée un peu de recul par rapport à son époux et à cette campagne.

En effet, citons par exemple le fait que sur ses derniers clichés, elle ne met plus les fameux vêtements siglés du “Allez tous au diable”.