Morte ce vendredi 4 septembre, Annie Cordy aurait pu tirer sa révérence beaucoup plus tôt.

La chanteuse est morte à l’âge de 92 ans ce vendredi suite à une crise cardiaque survenue à son domicile de Vallauris dans les Alpes-Maritimes. L’annonce a été publiée par le magazine Nice-Matin. «Elle a fait un malaise vers 18 heures. Les pompiers sont arrivés très vite, ont tout tenté pour la ranimer », a indiqué à l’AFP Michèle Lebon, sa nièce, qui vivait avec elle depuis plusieurs années.

«Elle est partie en quelques minutes », a-t-elle ajouté indiquant Annie Cordy commençait à développer des troubles de mémoire. La célèbre chanteuse belge sera, d’après une annonce faite par sa nièce et publiée par Le Figaro, enterrée le samedi 12 septembre au cimetière Abadie à Cannes, dans le caveau familial. Il ne devrait y avoir aucune célébration religieuse, et selon que les mesures de distanciation sociale le permettront, une cérémonie sera organisée avant l’enterrement. «Annie aimait le public. Elle appartient au public. Nous allons essayer de permettre à ceux qui le souhaitent de lui rendre hommage», a expliqué sa nièce.

Avec l’annonce de sa mort, Laurent Ruquier pourrait se souvenir de cette soirée où l’artiste avait failli trépasser par ses soins. Avec des amis, l’animateur avait invité Annie Cordy à un repas. Au menu, un « space cake », il s’agit d’ « un gâteau très spécial, comptant parmi ses ingrédients des substances comme le cannabis ou la marijuana pouvant modifier la perception de la réalité », indiquait le magazine France Dimanche.

« C’était de pire en pire. J’étais tellement malade qu’il a fallu appeler SOS médecins au beau milieu de la nuit ! Après examen, le praticien a diagnostiqué un empoisonnement », avait-elle indiqué. « C’était terrible, pire que tout. On en était tous malades ! Pardon Annie, pardon Annie ! », S’était excusé Laurent Ruquier à la télévision.


Dans son émission Les enfants de la télé diffusée sur France 2, l’animateur revient ce dimanche sur des grands moments de la vie d’Annie Cordy. Récemment, la chaine publique diffusera une fiction dans laquelle elle a joué, Illettré, sorti en 2018. France 3 également rendra hommage à la chanteuse via une soirée spéciale.

« Grand-mère Feuillage nous a quittés. Annie Cordy a apporté cette sagesse et cette voix inimitable à ce personnage emblématique de Pocahontas », lui a rendu hommage Disney à qui elle avait prêté sa voix. Pour Jean-Pierre Foucault Annie Cordy était «une artiste complète, inimitable, unique, fidèle en amitié», pendant que Jean-Pierre Pernaut s’est souvenu combien «chaque rencontre avec elle était formidable et riche d’émotions».