La star de la télé-réalité, Maeva Ghennam célèbre pour être une femme de caractère fort et haut en couleur, a encore fait parler d’elle avec une nouvelle opération de chirurgie esthétique. Et ce que l’on puisse dire c’est que cette nouvelle transformation a soulevé une vive polémique. En effet, les nouvelles pommettes de la vedette n’ont pas été appréciées par les internautes. D’ailleurs, certains de ses fans sur la toile n’ont pas été doux envers leur idole.

« Troublant », « Moi je la préférais avant », « Maeva a abusé de la chirurgie, regarder comment elle a perdu son charme en seulement Trois ans », « Aussi jeune, et tant d’opération, mais quel gachi », « Je ne comprend pas une telle démarche de la part d’une fille si belle à l’origine », on pouvait retrouver dans les commentaires sur la toile.

En effet, à 23 ans, la jeune femme a subi plusieurs opérations de chirurgie esthétique. En effet, la vedette de la télé-réalité, qui compte des millions de fans a fait refaire, ses pommettes, ses lèvres, ses paupières, sa poitrine, son fessier ainsi que des injections régulières sur son visage pour voiler les rides. Une transformation qui donne l’impression d’irriter ses fans qui n’hésitent pas à le lui dire.

Cependant, toutes ses opérations de chirurgie esthétique n’ont pas été faciles. En effet, certaines d’entre elles ont tourné au calvaire et la jeune femme n’a pas hésité à l’annoncer à ses fans sur instagram, où elle est très régulière. Nonobstant certaines difficultés, la jeune femme reste amoureuse folle du bistouri et oublie vite les calvaires qu’elle a enduré.

« Aujourd’hui je n’ai pas trop snappé parce qu’en fait je souffre. J’ai très très très mal. Je ne sais pas pourquoi. J’ai l’impression que ça va de moins en moins bien. Je prends beaucoup de cachets. Je fais que dormir. Heureusement que j’ai Natasha qui s’occupe de moi.

Parce que je ne peux vraiment rien faire. Même me laver je n’arrive pas. J’ai besoin d’aide pour me lever » a-t-elle précisé sur Snapchat.

Avant de poursuivre : « Le médecin m’a dit que c’était normal. Il m’a dit qu’au bout du cinquième jour j’allais encore plus souffrir. Et que ça va aller mieux après. Je suis trop dégoûtée parce que je devais rentrer aujourd’hui. Mais je n’ai pas pu parce que j’ai trop mal.

Je ne suis pas sûre de pouvoir prendre l’avion. Il va falloir que je prenne le train vu que j’ai le chien à ramener à Marseille. En plus j’avais un rendez-vous super-important demain ».