Marielle de Sarnez, députée et ancien bras droit de François Bayrou, est décédée après quelques années de bataille avec une leucémie. Elle a été diagnostiquée alors qu’elle était dans sa maison en Grèce où elle passe la plupart de ses vacances.

Le magazine « Le Parisien » en parle et rappelle tous les hommages qui ont été rendus à l’ancienne ministre.

Marielle de Sarnez n’a pas hésité à laisser tomber la campagne municipale afin de consacrer plus de temps à sa famille, et « surtout ses enfants dont elle était si fière, Justine, l’écrivaine lauréate du prix Renaudot essais, et Augustin, le responsable d’ONG sur le terrain au Liban, en Syrie », a lancé Régis Lefebvre, l’une de ses proches.

« Elle s’est battue avec un infini courage. Elle devait subir une greffe le mois dernier, mais ça n’a pas marché. Le dernier souvenir que je garde d’elle, c’est quand elle m’a appelé juste avant de retourner à l’hôpital, le 22 décembre. Elle était forte, toujours forte, parce que Marielle, c’était une force exceptionnelle. Et cet ultime coup de fil est à l’image de sa personnalité et de ses combats. », a lancé Patrick Mignola, patron du groupe MoDem à l’Assemblée.

Nos sincères condoléances à tous ses proches !