Tandis que plusieurs médias annonce Meghan Markle enceinte de son deuxième enfant, d’autres affirment son mariage sur le point de rupture.

En effet, le couple serait aux prises avec des problèmes, d’après le magazine Femme de cœur qui fait échos aux affirmations du Women’s Day quelques semaines avant, d’après lequel il y aurait des tensions dans leur couple. Juste, Femme de cœur va plus loin et parle de l’éventuelle demande de divorce de Meghan Markle. Le véritable problème entre les deux amants est que leur couple ne s’appuierait sur aucune base solide.

En effet , ils se sont rencontrés en 2016, lors d’un rendez-vous galant organisé par leurs amis communs. Aussi, indique le site LeGossip, il est fort probable que «le second fils du prince Charles aurait été une cible pour l’ex- actrice ». Une version que soutient l’historienne et chroniqueuse, Virginie Girod. «Elle devait le rencontrer. Elle n’allait pas lui envoyer des textos. Donc elle se débrouille pour être au bon endroit au bon moment », confirmait-elle dans Zone Interdite diffusé sur M6, où elle avait la parole à l’occasion d’un documentaire qui rappelait la rencontre du prince Harry et Meghan Markle.

«Meghan Markle est perçue comme une femme arriviste qui aurait senti la bonne affaire lui permettant de ‘prendre un nouveau tournant dans sa carrière et changer sa sphère d’influence’», a commenté pour le site LeGossip. L’avenir du couple pourrait donc basculer à tout moment. Et la raison évoquée quand au différent qui les sépare serait le fait de leur installation en Californie.

«Si la duchesse est à l’aise à Los Angeles, son fief, on ne peut pas en dire autant de l’héritier Windsor, qui ne serait pas si bien », indiquait LeGossip récemment. Meghan Markle s’y sent tellement à l’aise qu’elle n’a pas hésité à s’impliquer corps et âme dans les élections américaines qui auront lieu le 3 novembre 2021.

Soutien de Joe Biden et de sa co-listière, la maman d’Archie et sa femme, qui n’a jamais voté à cause de son statut de membre de la famille royale, se sont exprimés via un message audio à l’occasion de la publication de la liste des «100 personnalités » de Time. Les tourtereaux ont tenu à indiqués l’importance que revêt pour eux le prochain scrutin.

«Tous les quatre ans, on nous dit: ‘‘C’est l’élection la plus importante de notre vie’’. Mais celle-ci l’est vraiment. Lorsque nous votons, nos valeurs sont en jeu, nos voix se font entendre», a annoncé Meghan Markle. «Il est crucial de rejeter les discours de haine, la désinformation et les attaques en ligne», a confirmé le prince Harry. Questionné sur les récents propos de la duchesse, le président américain Donald Trump a annoncé : «Je ne suis pas un de ses fans», avant d’ajouter :«Je souhaite bon courage à Harry, parce qu’il va en avoir besoin»