Le présentateur de « Vivement Dimanche » vraiment au centre de plusieurs allégations ces dernières jours. D’après, plusieurs médias, sa santé se serait vraiment dégradée et cela n’aurait pas de lien avec le covid-19, qui a sévit sévèrement la planète entière depuis quelques mois. En fait, celui qui est uni depuis plus de quarante ans, à Dany Saval, traverserait une situation notamment difficile.

D’après nos confrères du parisien, Michel Drucker serait hospitalisé afin d’éviter un infarctus. En effet, l’illustre présentateur a subi une opération du cœur. En effet, une intervention dont il a l’habitude, car il y a trois ans, il avait subi la même opération pour le même tracas de santé. D’après, les spécialistes, cette intervention vise à « déboucher les artères coronaires dont le rôle est de vasculariser le muscle cardiaque ».

« Heureusement, l’intervention chirurgicale de Michel s’est bien passée. Il est combatif et le moral est bon », a relaté la direction de France 2, qui a coupé court aux allégations que le présentateur de 77 ans était sur le point de se faire limoger. En effet, les dirigeants continuent à avoir une totale satisfaction de son rendement et ne comptent pas s’en débarrasser.

Par ailleurs, à cause de ses antécédents médicaux et de son âge avancé, Michel Drucker n’avait pas attendu le gouvernement afin de se retrancher en sécurité dans sa belle résidence située dans le sud de la France. En effet, il a compris très tôt que le coronavirus était périlleux, contrairement à certains médecins qui comparaient le virus à une simple « grippette » dès sa découverte en chine.

« J’ai eu le temps de quitter Paris lundi soir très tard, après avoir enregistré de justesse mes émission. Je me mets en stand-by et je fais très attention, j’ai des gants, j’ai du gel, je prends ma température comme tout le monde et, en plus, je suis hypocondriaque. Je vais faire un peu d’exercice, seul évidemment. », avait-il déclaré au cours d’une entrevue livrée au magazine people « Voici ».

« J’ai su très tôt que ce n’était pas un virus comme les autres, grâce à mon frère Jacques, épidémiologiste », a déclaré le présentateur. Avant de poursuivre : « Dany et Stéphanie m’obligent à porter tout le temps des gants. Je fais attention. Il faut rester chez soi, même si ce n’est pas facile. Il faut s’armer de patience… ? Je prends ma température comme tout le monde… », a-t-il déclaré dans l’émission « C à vous ».