Très active sur les réseaux sociaux et particulièrement sur Instagram, Carla Bruni aurait eu une réaction plutôt intéressante concernant l’implication de son mari dans une affaire d’écoute.

Quatre années de prison fermes pour l’ancien Chef d’Etat dans cette affaire d’écoute.

« On ne peut pas admettre qu’un ancien président oublie la République. Une première, une peine de prison contre un ancien Président sous la 5ème République. » explique Jean-Luc Blachon, Procureur financier.

« Les faits ne se seraient pas produits si un ancien président, avocat par ailleurs, avait gardé présent à l’esprit la grandeur, la responsabilité, et les devoirs de la charge qui fut la sienne » continue le magistrat.

Carla Bruni de son côté n’aurait jusqu’à présent pas réagi à cette décision, bien qu’elle soit présente sur les réseaux sociaux, elle aurait opté pour une photo d’un chien, le sien d’ailleurs avec comme commentaire « Une si belle coiffure » en langue anglais.

Par ailleurs, lors d’une interview au compte de « Paris Match » lors du mois d’octobre dernier, l’ancienne Première Dame aurait confié les propos suivants : « Je vis en me disant : “Il peut s’habituer, il peut se barrer, il peut ne plus me désirer, il peut me voir comme sa sœur ou sa cousine.” ».

« Parce que souvent, dès que l’on a des enfants, l’amour s’aplatit. Nous nous sommes rencontrés tard, avec chacun nos bagages d’expérience. Donc, j’aime bien l’idée de la précarité, que ça fonctionne mais que ça peut rater à tout moment ». aurait-elle continué.

« Avant lui, j’étais très immature en amour, je me protégeais en faisant le bravache » finit-elle par conclure.