Début septembre, Patrick Bruel a dû se défendre après avoir été accusé de violence sexuelle par deux jeunes femmes. En effet, une enquête avait déjà été diligente pour « harcèlement et exhibition sexuels » après les graves accusations d’une masseuse en Corse. C’est au cours d’une séance de massage dans un hôtel à Ajaccio que les événements auraient eu lieu. En effet, le magazine Le Parisien a dévoilé fin septembre, que deux nouvelles possibles victimes auraient envoyé une correspondance au parquet d’Ajaccio afin de se plaindre à leur tour du chanteur.

En effet, la première victime supposée a croisé Patrick Bruel en 2008 à Cannes dans un hôtel où elle fait alors sa profession de masseuse. En effet, le chanteur de « Alors regarde » aurait alors refusé de porter un slip jetable durant le massage et il aurait même demandé une caresse « avec les mains ». Entendu par les gendarmes, Patrick Bruel avait rejeté toutes ces charges qui étaient d’après lui complétement fausses.

Par ailleurs, ces différentes accusations ont touché le fameux chanteur qui s’est alors retrouvé bien esseulé dans la tempête face à toutes ces imputations. En effet, très fortement terrassé, il peut maintenant s’appuyer sur l’aide de Nathalie Marquay, l’épouse de Jean-Pierre Pernaut, animateur du JT de TF1, bientôt à la retraite. C’est dernièrement, sur le plateau de Touche pas à mon poste, l’émission animée par Cyril Hanouna, qu’elle a confirmé son soutien au fameux chanteur français.

Après avoir confirmée une très brève relation avec Patrick Bruel alors qu’elle n’avait que 23 ans, elle a confié toute l’affection qu’elle portait au chanteur : « C’est quelqu’un d’extrêmement généreux, d’extrêmement intelligent, c’est un amour ». Leur relation amoureuse n’a duré qu’un mois et l’ex-Miss France déclare n’avoir jamais été amante de Patrick, contrairement à ce que dévoilait le magazine « Ici Paris » il y a peu.