Décidément, Patrick Poivre d’Arvor passerait par une période difficile et plus particulièrement après les accusations de l’écrivaine Florence Porcel à son encontre, portant sur une affaire de viol et d’agression sexuelle.

En effet, selon cette dernière, le journaliste serait obsédé par les femmes, au point même que l’équipe de rédaction de TF1 aurait mis en garde toutes les nouvelles recrues tout au long de son parcours sur la chaîne.

 « Dès qu’une stagiaire arrivait, la première chose qu’on lui disait, c’est : Fais gaffe, ne monte jamais seule dans l’ascenseur avec PPDA » fait savoir une journaliste qui aurait eu affaire à Patrick Poivre d’Arvor alors qu’elle s’apprêterait à commencer son CDD, sous couvert de l’anonymat lors d’une interview au compte du « Parisien ».

 « Il m’a dit : J’aime bien ce que tu fais. Puis m’a proposé de m’inviter à dîner plusieurs fois. J’ai toujours dit non » aurait-elle confié dans un premier temps avant de continuer. « II m’a menacée : Si tu veux rester à TF1, il va falloir être gentille ». 

Longtemps silencieux, Patrick Poivre d’Arvor décide enfin de s’exprimer à ce sujet et ce à travers sa page Facebook.

 « J’ai découvert avec stupéfaction les accusations de Mme Florence Porcel […] J’entretenais jusqu’alors avec elle des relations confraternelles. Plusieurs fois je l’ai soutenue lorsqu’elle publiait des livres ou lors de ses démêlés avec des journalistes » aurait-il lancé, contrarié.

 « Il n’y a jamais eu aucune forme d’emprise, ni a fortiori de contrainte. Les écrits de Mme Florence Porcel que j’ai conservés le prouveront amplement. De toute ma vie je n’ai jamais obligé quiconque à une relation sentimentale, ni bien évidemment à une relation sexuelle » finit-il par conclure.