Les relations entre les deux frères et leurs épouses seraient toujours sous haut tension.

En effet, avec le deconfinement, la relation ne devrait pas s’arranger entre les Cambridge et Meghan Markle. Le prince William et Kate Middleton auraient réussi à convaincre le prince Harry de rentrer au Royaume-Uni, Tandis qu’il y a quelques mois juste qu’il s’est éloigné des de la famille royale.

En réalité, le prince Harry serait prêt à retourner à Londres. L’une des raisons de ce revirement serait le volet financier.

Particulièrement, la facture de sa sécurité et celle de sa famille qui serait colossale, évaluer à 8000 euros/jour. Pour éviter cette lourde facture aux siens, il déciderait à rentrer au Royaume-Uni.

Juste, ce n’est pas trop sûr que cela convienne à sa femme Meghan Markle. La mère du petit Archie ne partagerait pas le même opinion que D’après le magazine In Touch, la duchesse de Sussex serait, sans surprise, «réfractaire à cette idée ». Elle refuserait d’être à nouveau sous l’emprise du protocole royal.

En effet, le magazine Public en parle aussi dans son numéro du 12 juin. «Pour elle, Los Angeles rime avec liberté et business. Elle veut s’interposer à Hollywood, pas pourrir dans un vieux cottage à des kilomètres de Londres», a indiqué un proche de Meghan Markle qui parait aider à baisser davantage la cote de popularité du prince Harry auprès des Britanniques.

De plus de quitter le Royaume-Uni, ces derniers auraient reprochés au Sussex l’énorme ardoise qu’ils ont laissé derrière eux, et que va devoir payer le contribuable. De quoi mettre encore le duc et la duchesse de Sussex. D’après les chiffres dévoilés par le palais royal, la dette ces derniers s’élèverait à 245 643 £, soit plus de 269 000 euros !

En effet, c’est ce qu’a couté aux contribuables britanniques la dernière tournée officielle de Meghan Markle et le prince Harry, en tant que duc et duchesse de Sussex. « Souvenez-vous, en automne dernier, Meghan, Harry et leur petit Archie s’étaient envolés pour l’Afrique du Sud , avant de visiter le Botswana, l’Angola et le Malawi. Un voyage officiel au cours duquel le duc et la duchesse de Sussex s’étaient d’ailleurs livrés comme jamais auparavant, face caméra. Meghan Markle en avait profité pour fustiger la pression médiatique autour de son couple avec Harry », rappelle Voici.