Il y a quelques mois de cela, alors que tout avait l’impression d’être calme dans le clan royal britannique et que l’ambiance semblait festive grâce à la naissance du jeune Archie, une bombe est lâchée.

Cette bombe, c’est un communiqué précisant que dans les semaines à venir, le prince Harry et son épouse, Meghan Markle avait décidé de laisser la famille royale pour aller vivre de l’autre côté de l’atlantique.

Cette décision unique dans l’histoire du clan britannique aujourd’hui connue sous le nom de Megxit a alors étonné de nombreux experts de la couronne qui n’ont jamais songé à un tel un événement…

Et pourtant, c’était vraiment le cas. Alors, si le couple n’a pas quitté tout de suite à cause d’obligations prisent avant cette décision qu’ils devaient bien évidemment honorés, après celles-ci ils sont partis.

Après un petit séjour du côté du Canada, le couple a encore déménagé et vit actuellement dans une villa à Los Angeles, la ville qui a vu grandir la jeune Meghan Markle avant son mariage.

Des relations électriques
En effet, il y a peu, Meghan markle venait de sortir un ouvrage sur cette période de sa vie baptisé Finding Freedom et pour l’écrire, elle a décidé de se confier vers un auteur de renom nommé Omid Scobie.

Forcément, pour le livre, elle a dû se livrer à lui sur plusieurs sujets dont la relation entre son mari et son frère William et d’après les dires d’Omid Scobie, celle-ci ne serait pas vraiment en forme.

En effet, William aurait très mal apprécié la déclaration de son frère révélant qu’avec Meghan markle ils quitterait la famille. D’après-lui, cela aurait gravement sali la réputation du clan et il ne l’aurait pas digéré.

Dès lors, depuis plusieurs mois, le rapport entre les deux frères serait devenu électrique. D’après, Omid Scobie qui souligne que ce type de blessure devrait mettre du temps à se cicatriser de chaque côté.