S’il existe une chose que Romane Serda n’aime pas du tout, c’est bel et bien le fait d’être réduite à son statut de femme de Renaud, et de son ex-femme. En effet, sa gueulante, elle le pousse dans « France Dimanche ».

En effet, la chanteuse s’est livrée dans France Dimanche, où elle présente À la vie, à l’amour, son autobiographie parue chez HarperCollins.

En fait, elle regrette d’être réduite à son statut de femme de. « Je trouve ça un peu dur d’être éternellement réduite à ça.

Certes, on a réalisé plein de choses géniales avec Renaud, mais avant lui j’avais fait tout un tas de trucs », a-t-elle précisé, avant de préciser son parcours. « Après avoir pris des cours particuliers de comédie avec Jacques Martin, je tenais le rôle principal dans la série L’Annexe (1993) ».

« J’ai aussi été mannequin « c*l », un comble pour moi qui me trouvais tellement squelettique ado au point de mettre quatre culottes et trois paires de collants pour me donner des formes », se souvient l’heureuse maman de Malone, tiré de sa liaison avec Renaud.

« Mais, côté musique, j’ai travaillé plusieurs années avec Jean-Jacques Goldman et collaboré avec de grands noms comme le groupe Scorpions, avec qui j’allais même signer lorsque j’ai rencontré Renaud. Forcément, il était plus logique que je travaille avec l’homme que j’aimais ».

« Donc oui, je trouve un peu injuste d’avoir toujours entendu dire que je lui devais tout. Car non, je ne suis pas née en épousant Renaud, et il était très important pour moi de le dire ».