Stéphane Plaza a toujours été une personne très discrète et n’a jamais pris l’habitude de discuter ses problèmes publiquement. Pourtant, cette fois, il n’a pas hésité à pousser un coup de gueule. Apparemment, l’une de ses agences a été vandalisée lors d’une manifestation, sans aucun respect pour l’article 24 sur la sécurité globale.

Le moment était très mal choisi car la pandémie mondiale a touché tous les secteurs, essentiellement celui des agents immobiliers.

Le compagnon de Karine Le Marchand n’a pas hésité à s’exprimer : « Dans une année difficile où chacun lutte contre le covid et s’entraide, je n’avais pas besoin de ça… ».

Le magazine « Public » s’est intéressé à la vie privée de ce dernier en évoquant une rupture avec une certaine Amandine, une styliste d’une trentaine d’années.

L’agent le plus célèbre de la région française en parle sur le réseau Instagram, sur lequel il est très actif, et n’hésite pas une seconde à soutenir son ami, Frédéric : « Après une année aussi difficile. Aujourd’hui je suis triste… la violence ne devrait pas être là et pourtant deux vitrines d’agences Stéphane Plaza ont été complètement détruites au même titre que d’autres commerces ».