Cette période actuelle ne s’est pas déroulée sous les meilleures conditions pour Sophie Davant. Elle est connue pour être très actif mais elle a vécu très mal les deux mois de confinement imposés par le gouvernement pour limiter le risque de propagation Une fois le confinement terminé, la jolie blonde n’a pas attendu le coup de fil pour se rendre dans sa jolie maison normande pour en profiter.

Pourtant, une information surprenante a dernièrement été lancé à propos de l’heureuse mère de 2 enfants. Cette dernière fera une pause dans sa carrière d’animatrice. En fait, elle ne supporterait plus au quotidien les nombreuses critiques et attaques des telespectateurs.

Sophie Davant n’est d’ailleurs pas exclues. Tout se critique, que ce soit son style vestimentaire, son apparence physique, sa coiffure, son choix de mots. Elle cherche du calme dans sa vie, loin des médias.

« Bien sûr, on ne peut pas plaire à tout le monde. Mais ça me blesse qu’on dise que je suis méprisante ou arrogante. Je réfute cette critique. Je viens moi-même d’un milieu assez populaire. J’ai une véritable proximité avec les gens. J’essaie simplement de mettre un peu de sel dans le programme », a-t-elle révélé finalement dans une interview pour « Nous Deux ».

View this post on Instagram

Et c’est parti!!!

A post shared by Stephane Vanhandenhoven (@stephane_affaire_conclue) on

Cependant c’est le magazine « France Matin » qui a dédié dans sa récente version, un article sur Sophie Davant et donnant des informations inquiétantes. D’après la publication, « Elle a été agressée en plein jour par une femme ».

Dans les pages intérieures, cependant, nous découvrons que si l’animatrice a été la cible d’un terrible assaut, ce fut indirectement; en fait, cela concerne une ancienne candidate au programme « Toute une histoire », qui a eu une agression sévère.

Elle a déclaré : « J’ai reçu un premier jet d’acide. Je suis tombée et je ne voyais plus rien. Je me sentais mourir. C’est une douleur indescriptible, une sensation de brûlure. J’ai vu mon bras fondre et je me suis dit que mon heure était arrivée ».