Accusée d’avoir magouillée au concours Miss France, Sylvie Tellier rétorque et répond sans ambages aux rumeurs, dont les accusations de Gilles Verdez. Retrouvez les détails de cette affaire dans le contenu de cet article !

En effet, la directrice générale de Miss France, Sylvie Tellier, est encore au cœur d’un fort scandale, cette fois on accuse l’ex miss France d’avoir fraudé, entre autres par Gilles Verdez, pendant son élection en 2002.

Précisons que Sylvie Tellier est la directrice générale de la Société Miss France depuis 2007, elle est très souvent au centre des scandales. En fait, le dernier en date c’est celui qui est apparu en le 23 octobre dernier où on l’avait accusé d’avoir trompé afin lors de sa participation à la 72ème cérémonie d’élection de Miss France en 2002.

En fait, Tellier est confrontée à quelques rumeurs contre, la jeune femme de 42 ans a été accusé de n’est pas sincère au sujet de son âge et de sa taille. En effet, Sylvie Tellier n’a pas hésité à rétorquer dans les colonnes du journal Nice-Matin aux propos tenus par Geneviève De Fontenay et Gilles Verdez.

Les déclarations étonnantes de Gilles Verdez

Il faut dire que 2020 n’est pas une année de répit pour Sylvie Tellier car cette dernière s’est retrouvée au cœur de plusieurs controverses, le 13 octobre, Geneviève De Fontenay était reçue par Evelyne Thomas sur l’émission Non Stop People, cette dernière avait fait quelques déclarations à l’égard de Sylvie Tellier où elle insinuait que sa remplaçante actuelle aurait triché sur son âge et sa taille lorsqu’elle a participé au concours en 2002.

« La moitié des gens qui étaient là ne voulaient pas qu’elle soit élue parce qu’elle avait déjà 24 ans, mais je pense qu’elle avait peut-être un peu plus aussi », a-t-elle lancé.

Alors, le jour suivant, sur le plateau de TPMP, les chroniqueurs sont revenus sur les propos de Geneviève De Fontenay, et Gilles Verdez s’est exprimé également sur ce sujet qui a fait énormément jaser la toile.

« Elle avait été élue Miss Lyon et quand les candidates sont arrivées une semaine avant l’élection, on les a mesurées à la toise. Et en fait, elle a mis des talonnettes dans ses bas. Elle a triché ! […] Cela a été rapporté au chorégraphe et à la direction. Normalement, elle aurait dû être exclue mais comme l’élection était déjà engagée, on l’a autorisée à poursuivre la compétition », a-t-il en outre confié.

La contre-attaque « virulente » de Sylvie Tellier

Après cela, l’ex Miss France n’a pas hésité à répliquer à ces déclarations pénibles qui ont été faites à son égard, après avoir réservé silencieux, ce n’est que ce 23 octobre qu’elle a choisi de sortir de son silence dans le journal Nice matin.

« La seule chose que je peux répondre, c’est vous envoyer mon acte d’état civil! On est dans une société où malheureusement on ne vit que dans la polémique. Le concours Miss France, c’est un concours qui passionne, ça fait huit millions de téléspectateurs, et la polémique fait partie de l’histoire de Miss France », a-t-elle lancé.

Par ailleurs, elle a également profité de sa présence sur Nice Matin afin de lancer un petit tacle à l’ancienne présidente du comité de Miss France. « Je n’ai pas envie d’y réagir parce que ça ne doit pas être facile en fait pour Geneviève d’avoir quitté Miss France. C’est un choix qu’elle a fait personnellement, et je ne suis pas certaine qu’elle ne le regrette pas ».

Pour ce qui est des propos de Gilles Verdez, elle n’a pas réagi et a juste confié. « Est-ce que ça ne fait pas partie de son personnage, de ce qu’on attend de lui à la télévision ? […] encore une fois je n’ai rien contre Monsieur Verdez, donc je n’ai pas de réaction. », lâche-t-elle.