S’il y a une chose pour laquelle Sylvie Vartan est bien connue, c’est sa capacité à encaisser les coups durs, le dernier étant une remarque blessante de sa mère au sujet de sa carrière. Pourtant, elle ne lui en voudrait pas.

C’est ce qui a été rapporté par la chanteuse émérite lors d’une interview au compte de la revue « S » dirigée essentiellement par Sophie Davant, en révélant la fameuse phrase qui l’aurait marquée jusqu’à ce jour : «Tu n’y arriveras jamais parce que ce n’est pas possible. C’est complètement fou, ce n’est pas possible, il ne faut pas rêver » 

 « Mais moi, je n’ai jamais cessé de rêver, et ça m’a toujours sauvée » aurait expliqué la maman de David Hallyday avant d’ajouter que sa famille a toujours été au centre de ses préoccupations et sur qui elle pouvait définitivement compter en cas de besoin.

 «Mes parents inspiraient la sécurité, la fiabilité, malgré le déchirement qui a provoqué notre départ de Hongrie. La liberté nous attendait au bout de ce long et interminable chemin vers la France » fait-elle savoir.

En effet, la chanteuse talentueuse aurait une relation particulière avec sa famille, depuis leur départ de Hongrie en raison de l’invasion des troupes soviétiques alors qu’elle avait à peine huit ans.

 «On a dû quitter mes grands-parents, leur maison, leur jardin. Tandis que le train s’éloignait et que mon grand-père, en larmes, courait sur le quai, j’ai vite compris que c’était définitif, que plus jamais, je ne les reverrais » finit-elle par conclure.