Si vous êtes né vers la fin des années 1990 ou même dans le début des années 2000, ce que vous n’avez pas pu rater le phénomène qu’était Vincent Lagaf à ce temps-là. En effet, il était l’un des animateurs célèbre.

En effet, son vrai nom est Vincent Rouil, Vincent Lagaf est rejeté par sa mère juste après l’accouchement. Et il sera adopté par la famille Rouil qui prendre soin de lui pendant son enfance.

Alors, au début des années 1980, Vincent Lagaf décide d’aller à Paris pour tenter sa chance dans le monde de l’humour. Alors, il participa à des nombreux cabarets où il livre ses spectacles sans vraiment briller.

Enfin, c’est via sa participation à l’émission La Classe en 1987 qu’il va se faire remarquer à la télévision. Mais c’est quelques années plus tard que sa carrière télévisuelle va prendre vraiment une grande dimension.

En effet, c’est en 1998 qu’il a débuté avec la présentation d’une émission qui le rendra populaire auprès de plusieurs français, le Bigdil. Durant 5 ans, le jeu sera proposé chaque soir sur TF1.

Un rôle façon pour lui
Par malheur, l’émission sera stoppée, malgré que Vincent Lagaf ne quitte pas directement le monde de l’animation. En effet, il présentera successivement Crésus et Le juste prix jusqu’en 2015.

Pour cela, Vincent lagaf prend la décision de changer de direction et se lance dans le monde de la comédie et commençant à incarner plusieurs rôles, sans pour autant réussir à mettre d’accord les critiques.

Cependant, il aurait pu participer à une des séries préférées des français. En effet, c’est Laurent Ournac qui a dévoilé qu’à l’origine le personnage qu’il incarne dans Camping paradis avait été fait pour Vincent Lagaf.

Finalement, c’est en voyant les résultats de Laurent Ournac que la production va se tourner vers lui, modifiant au passage le personnage pour qu’il colle mieux avec le caractère de l’acteur.