Il est important de toujours garder espoir, même dans la plus difficile des situations, car on ne sait jamais quels miracles nous réserve la vie. Francesca et Lee Williams ont vécu un Noël inattendu lorsque leur petite fille d’un an et demi a survécu à sa maladie en dépit d’un diagnostic terrifiant. Cette histoire touchante nous est relayée par The Telegraph.

Francesca et Lee Williams ont vu leur vie s’écrouler lorsqu’ils ont découvert que leur petite fille d’un an était atteinte d’une maladie rare et mortelle. Après que les médecins leur aient annoncé qu’il n’y avait plus aucun espoir et qu’il était temps de faire leurs adieux, un merveilleux miracle de Noël s’est produit.

Une véritable tragédie

Les Moore-Williams ont vécu un réel cauchemar lorsque Bella, leur adorable petite fille de 14 mois qui semblait jusque là en parfaite santé, a commencé à perdre des touffes entières de cheveux et n’arrivait plus à tenir sur sa chaise haute du jour au lendemain.

Etant donné que tous ses tests se sont avérés normaux, les médecins n’arrivaient pas à discerner la raison de ses problèmes de santé et ont fini par déduire que le bébé souffrait peut-être d’asthme car elle avait eu des infections des voies respiratoires à répétition. Ils lui ont donc prescrit un inhalateur en espérant que cela suffirait à la soulager.

Seulement, l’état de santé de la petite fille a continué à se détériorer jusqu’à ce qu’elle s’effondre trois mois plus tard lors d’un voyage. La famille est alors immédiatement rentrée à la maison pour emmener Bella à l’hôpital où les médecins ont découvert qu’elle souffrait d’une maladie mitochondriale, une condition mortelle dont elle avait peu de chances de se remettre.

Un combat éprouvant

La petite fille qui oscillait entre conscience et inconscience en raison de son manque d’énergie extrême a été placée sous respirateur artificiel pour la maintenir en vie.
“On nous a dit trois fois qu’il y avait peu de chances qu’elle survive, donc nous passions chacune de nos journées à prier à son chevet”, a raconté Francesca, la maman de Bella, puis de poursuivre, “les médecins ne voulaient pas qu’on s’accroche trop parce que tous les signes nous dirigeaient vers une maladie mitochondriale”.

Après que toutes les tentatives aient échoué, ces derniers ont annoncé à la famille qu’il était temps de faire leurs adieux.

“Tous les membres de la famille sont entrés un à un pour lui dire au revoir”, a décrit la maman.
Le couple a pris une dernière photo avec leur petite fille et leur fils, Bobby, âgé de 5 ans, avant que le respirateur de Bella ne soit débranché.

Le plus beau des miracles

Trente minutes après que les médecins aient débranché le ventilateur de Bella, le plus beau des miracles s’est produit : son niveau d’oxygène s’est rétabli jusqu’à arriver à 100% et elle a recommencé à bouger.

Les parents abasourdis ont ensuite appris que leur petite fille serait en mesure de survivre et que sa déficience pouvait être traitée à l’aide de médicaments à condition qu’elle les prenne à vie.

“Depuis le jour où on nous a dit qu’elle allait survivre, je n’ai plus pleuré. Je suis paralysée par l’émotion parce qu’après avoir autant pleuré en passant par une période si traumatique, je n’ai plus rien à donner”, a confié Francesca.

L’état de Bella a continué à se stabiliser jusqu’à ce qu’elle puisse enfin rentrer à la maison auprès de sa famille, juste à temps pour Noël. Bien que les médecins aient prévenu ses parents qu’il y avait un risque qu’elle n’apprenne jamais à parler ou à marcher, la petite a surpris tout le monde en faisant ses premiers pas et en prononçant ses premiers mots, et ses cheveux ont même commencé à repousser.
Toujours garder espoir

Cette histoire très touchante nous rappelle une leçon importante : il faut toujours garder espoir, même quand la vie vous donne toutes les raisons d’abandonner.

En effet, le découragement peut mener à la lassitude et l’abattement mais même dans les situations difficiles, certains miracles nous montrent que la vie est pleine de surprises. En effet, la maladie grave d’un enfant transforme la dynamique familiale et entraîne de nombreux sentiments qu’il n’est pas toujours simple d’accepter.

Angoisse, sentiment d’échec, culpabilité, impuissance, recherche de sens ou même agressivité sont autant de réactions qui peuvent accabler les parents. Un soutien thérapeutique ainsi que l’accompagnement des proches peuvent s’avérer salutaires pour aider la famille à traverser cette épreuve et à garder espoir pour accompagner l’enfant dans son combat.