Si les dauphins sont généralement très appréciés pour leur douceur, imaginez l’engouement pour un dauphin rose ! En effet, Pinky en fait partie et est fort populaire dans la région de Louisiane où elle fut repérée pour la première fois par le capitaine Erik Rue. En s’accouplant, elle donne naissance à un adorable bébé dauphin de la même couleur, un événement surprenant relayé par nos confrères du Dailymail. Cette teinte unique est dûe à une maladie génétique, l’albinisme, responsable d’un manque de production de mélanine dans les cellules du corps. C’est ce qui donne dans ce cas la couleur surprenante de ce bel animal !

Si vous avez l’opportunité de vous balader au bord de la rivière Calcasieu en Louisiane, vous aurez peut-être la chance de croiser Pinky sur votre chemin ! Ce dauphin est une petite célébrité de la région et plusieurs touristes et locaux espèrent l’apercevoir. Elle est en quelque sorte devenue la mascotte de la région, apportant joie et rires aux habitants !

Pinky: une espèce en danger

Si la couleur habituelle des dauphins est grise avec uniquement du rose sur le ventre, Pinky est d’un rose nacré totalement fascinant. Elle représente un genre de dauphin fluvial rarissime dont la couleur découle de la mutation génétique qu’est l’albinisme. Elle a été classée espèce en danger par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) dû à sa rareté et à la baisse continue de sa population comptée aux dizaines de milliers de membres seulement.

Elle aurait été aperçue pour la première fois par le capitaine Erik Rue qui raconte l’avoir vue de très près nager juste à côté de son bateau. Il en a profité pour prendre les premiers clichés connus d’elle en train de plonger dans la rivière, se distinguant par son corps lisse et sa peau d’une grande brillance. Selon lui, elle aurait été repérée en plein accouplement et ce, à plusieurs reprises, ce qui expliquerait la naissance de cet autre petit mammifère rosâtre tout aussi adorable.

Le nouveau bébé dauphin aperçu présagerait la possibilité d’autres bébés comme lui, héritant ainsi du patrimoine génétique de sa mère Pinky. Cette reproduction est en soi est une excellente nouvelle pour la préservation de cette espèce à l’avenir.

La science derrière l’amour des animaux
La relation de l’homme avec le règne animal date de la nuit des temps. Cette dernière a su s’adapter en fonction des cultures dans un souci de maintien de l’équilibre fragile entre la faune et la flore, qu’il n’est pas toujours évident de préserver. Il est donc sain de se demander ce qui fait cet attachement aux animaux et ce qui explique cette affinité avec eux.

Plusieurs études viennent étayer le propos, avec des arguments sur l’impact positif et certain des animaux sur les humains. Des travaux de recherche ont ainsi démontré que l’exposition aux animaux permettait la réduction significative des signes avant-coureurs de dépression. Elle favoriserait également la promotion de la bonne humeur et la baisse du niveau de stress.

Il a aussi été prouvé que la présence d’animaux de compagnie était très apaisante et qu’elle permettrait de réguler le rythme cardiaque ou encore la tension artérielle.

Par ailleurs, une autre étude a démontré leur avantage incontestable dans le soutien d’individus souffrant de pathologies mentales. Mettant en avant le développement notable de la connectivité entre les animaux de compagnie et leurs maîtres. Leur rôle peut-même s’avérer primordial lors des crises puisqu’ils aident à la gestion de cet état de fragilité émotionnelle et le rendent moins éprouvant à endurer.

La lecture des résultats de ces études combinées tend à prouver à quel point il est bénéfique à l’homme de coexister avec les animaux et ce à différents niveaux. Les bienfaits émotionnels de cette affinité ne sont plus à démontrer !