Bien que les araignées fassent partie intégrante de l’écosystème, nombreux sont ceux qui appréhendent leur présence chez eux. Pourtant, la plupart de ces bêtes restent inoffensives et se montrent discrètes lorsqu’elles visitent nos logements. Cependant, une nouvelle espèce d’araignée venimeuse a été découverte par des scientifiques au Mexique, selon le média britannique The Sun ainsi que Futura Sciences. Cette dernière pourrait provoquer des nécroses sur la chair humaine en une seule morsure !

Au Mexique, des scientifiques ont réalisé une découverte pour le moins surprenante. Une espèce d’araignées jusque-là inconnue a émergé de l’écosystème. La bête, de la famille des arachnides a été découverte dans la vallée de Mexico par le professeur universitaire Alejandro Valdez-Mondragon et ses étudiants. Cette trouvaille a suscité l’intérêt de nombreux chercheurs.

Une araignée venimeuse qui peut pourrir la chair humaine

Appartenant à l’espèce Loxosceles, qui regroupe plusieurs types d’araignées telles que l’araignée recluse ainsi que l’araignée violoniste, peut mordre les humains et causer des dégâts importants. Les scientifiques ont déclaré que cette espèce d’araignée pouvait s’attaquer aux humains si elle se sentait menacée. Cette bête posséderait une enzyme toxique qui, après une seule morsure, peut provoquer plusieurs symptômes précurseurs comprenant des douleurs aux articulations, de la fatigue, une fièvre et des nausées. Par la suite, la morsure peut causer des lésions semblables à des nécroses. En effet, elle possède un venin extrêmement puissant qui, selon les scientifiques, entrainerait une destruction des tissus cutanés. Les cicatrices, d’environ 40 centimètres de longueur, peuvent entrainer des séquelles irréversibles. Surnommée par les chercheurs « araignée Loxosceles Tenochtitlan », son venin peut s’avérer particulièrement dangereux pour les enfants. En effet, lorsque ces derniers se font mordre par la bête, le venin peut circuler dans leur sang et provoquer une destruction de leurs globules rouges. Pour les adultes, la blessure causée par cette araignée nécessiterait plusieurs mois de soins et peut provoquer une cicatrice à vie. Par ailleurs, il existe peu de traitement qui ont pu être efficaces contre ces plaies. Généralement, les médecins prescrivent des antibiotiques pour éviter une infection plus grave.

Comment ces araignées se retrouvent-elles dans nos logements ?

Lors d’une intervention médiatique, le professeur Alejandro Valdez-Mondragon a donné plus de précisions au sujet de la nouvelle espèce. Selon lui, l’araignée serait attirée par des déchets et s’alimenterait principalement d’insectes. Néanmoins, il semblerait que la bête a l’habitude de se dissimuler dans nos logements, entre les objets, dans les meubles ou sur les murs. « Nous leur fournissons la température, l’humidité et la nourriture pour se loger dans nos maisons, ce qui nous expose au risque d’avoir un incident, bien qu’ils remplissent également une fonction écologique importante lorsqu’ils se nourrissent d’insectes », annonce le professeur. En outre, il révèle que les araignées femelles peuvent s’avérer bien plus dangereuses que leurs congénères mâles.

Plusieurs espèces similaires

Selon les chercheurs qui se sont intéressés à cette araignée, cette dernière ressemblerait à une autre espèce d’araignée découverte quelques années auparavant au Mexique. En effet, elle aurait été confondue avec la Loxosceles misteca, une espèce qui se trouve dans certains États du Mexique. « Comme elle est très similaire à la Loxosceles misteca, nous pensions qu’elle avait été introduite dans la région par le transport de plantes ornementales », déclare le professeur Alejandro Valdez-Mondragon puis d’ajouter « lors des études de biologie moléculaire des deux espèces, nous avons réalisé qu’elles étaient complètement différentes. »

Le Mexique : un pays qui renferme plusieurs espèces d’araignées

Bien que l’on puisse trouver des araignées partout dans le monde, il semblerait que le Mexique possède une grande diversité d’arachnides. En effet, on considère que sur 140 espèces du genre Loxosceles qui existent dans le monde, 40 sont originaires du Mexique. En 2013, une nouvelle espèce connue sous le nom de Califorctenus Cacachilensis a été découverte dans le pays. Cette araignée géante, d’un diamètre de 23 centimètres, avait fait l’objet d’un véritable engouement médiatique.